Femmes au volant : le sexisme sans frein des pubs à quatre roues

Le sexisme des pub est-il un problème? Dans cette tribune, une journaliste se penche sur les pubs pour voitures et leur montre comment ils sont sexistes.

Quelles sont les principales problématiques du sexisme des pubs à quatre roues ?

Les pubs à quatre roues mettent en lumière les femmes comme objet de désir. Ces publicités sous-estiment les capacités des femmes et leur emploi dans la société. Elles peuvent sembler attrayantes, mais elles n’invoquent que des clichés populaires de la femme qui conduit : celle qui est sexy, audacieuse et qui sait conduire sans se soucier des conséquences. Les femmes ont tout à gagner en refusant de se voir ainsi exploitées et en montrant aux gens que ce genre de propagande n’a aucun fondement scientifique.

Comment faire pour éviter les erreurs lorsque vous créez une boutique virtuelle

Le sexisme sans frein des pubs à quatre roues est une véritable plaie pour les femmes. Ces publicités nous montrent toujours les héroïnes conduisant, alors que les femmes qui commencent à se politiser et qui se lancent dans le domaine de la conduite sont systématiquement diffusées en mode « catastrophique » ou « tordu ». Ces images choquantes ne font qu’encourager les réticences des femmes à se lancer dans cette activité et donc à développer des habiletés dont elles ont besoin pour se montrer performantes.

Cet article pourrait vous intéresser :   On a testé deux soins esthétiques pour homme

Comment faire si vous avez un site et un blog ?

Les pubs à quatre roues continuent de présenter les femmes comme des avatars du danger. Ces images sont propagées sans aucun contrôle et elles contribuent à renforcer le sexisme dans la société. Ces publicités sont également un obstacle majeur à la réduction des accidents de la route. Les femmes qui conduisent doivent se battre pour que ces messages soient changés et qu’elles soient considérées comme justes et équilibrées.

La politique de publicité

Le sexisme sans frein des pubs à quatre roues n’a pas échappé aux caméras ces derniers temps. Les femmes représentent toujours une minorité proportionnelle de la population qui conduit, et donc, elles sont encore les victimes principales du sexisme. Pour la plupart des marques, les modèles sont majoritairement masculins et l’image que l’on se fait des femmes est souvent construite sur la base de ces publicités. Ces images n’utilisent que rarement les termes « femme » ou « madame » et visent généralement à promouvoir le machisme et les stéréotypes de nos prédécesseurs.

Plus étape : le blog étendu

Les pubs à quatre roues mettent en scène les femmes comme étant des êtres sans défense. Elles font preuve d’une grande naïveté et ne mesurent pas les risques encourus. Ces publicités sont sexistes et discriminatoires envers les femmes qui conduisent. Elles ne montrent que leurs défauts et ne mentionnent pas les avantages des voitures à quatre roues pour les femmes.

Conclusion

Les pubs liées à la conduite ont toujours été un terrain fertile pour le sexisme. Les femmes représentent environ un tiers de la population active, mais elles représentent seulement un quart du nombre de conductrices à cause du sexisme ambiant. Les pubs à quatre roues continuent à focaliser sur les hommes et ignorer complètement les femmes. Par exemple, vous pouvez voir des hommes conduire dans des voitures avec des longs cheveux, sans casque et sans lunettes alors que les femmes doivent se contenter de conduire tranquillement avec une petite coupe ou un soutien-gorge. Ces pubs ne font que renforcer le sentiment d’inégalité entre les sexes.

Cet article pourrait vous intéresser :   Souvenirs d'un été ukrainien avec la cheffe Olia Hercules

Les pubs à quatre roues ont le vent en poupe et c’est pourquoi on ne se rend pas compte assez souvent du sexisme qui y est profondément ancré. Les femmes font généralement peu d’efforts visibles dans les pubs, ce qui élimine tout espoir de réussite pour elles.