Discours sur l’état de l’Union: l’exercice s’annonce compliqué pour Ursula Von der Leyen

Retrouvez tous les éléments qui rassemblent cette thématique ici.

L’état de l’Union à l’aube d’un nouvel exercice

L’Exercice des Nations Unies se prépare à être particulièrement difficile pour la ministre de la Défense Ursula Von der Leyen. Après avoir été élue en tant que secrétaire générale du Parti social-démocrate (SPD) en mars, elle est confrontée à une forte opposition dans son propre parti et à un discours critique dans la presse. La coalition gouvernementale a décidé de nommer Martin Schulz au poste de Premier ministre, ce qui renforce les divisions au sein du SPD.

Quelles leçons tirer de l’exercice précédent?

L’exercice qui s’annonce difficile pour la présidente de la Commission européenne Ursula Von der Leyen sera marqué notamment par les déclarations du Premier ministre britannique, Theresa May. Alors que Mme Von der Leyen compte faire campagne en faveur de l’Union, Mme May a déclaré que « l’Union est en train de mourir ». Les dirigeants néerlandais et italien semblent avoir été moins favorables à l’idée d’un second Brexit.

La politique du double discours de Madame Von der Leyen

Le discours de Ursula Von der Leyen, nouvelle candidate pour la présidence de l’Union Européenne, a déchaîné les passions à travers toute l’Europe. Les critiques vont des propos élogieux sur Angela Merkel au fait qu’elle ignore totalement les problèmes auxquels est confrontée l’UE, en passant par les réserves sur son programme. Voici ce que nous en pouvons dire : état de l’Union, position de Von der Leyen sur le Brexit, le projet européen…

Cet article pourrait vous intéresser :   Après le choc de Munich en 1972, la campagne d’assassinats ciblés du Mossad

Difficultés actuelles et perspectives pour le mouvement ouvrier en France

Le discours de Ursula Von der Leyen, nouvelle secrétaire d’État aux affaires européennes, sur l’état de l’Union paraît déjà compliqué. La chancelière allemande a réagi aux propos de M. Jean-Claude Juncker selon lesquels « l’Europe ne peut pas se permettre » de subir un nouveau remaniement, estimant que cela pourrait créer une « situation explosive ». Elle a également critiqué la politique du président français Emmanuel Macron en matière d’immigration et de financement des États membres.

Après les élections européennes, la République démocratique du Congo (RDC) se retrouve avec une nouvelle chance de diriger l’Union. Mais ce changement sera-t-il plus facile que ce que pensent certains acteurs politiques ou risque-t-il d’être compliqué? L’exercice qui s’annonce sera dans l’ensemble difficile pour Ursula Von der Leyen car elle devra composer avec les différentes positions des Etats membres et trouver un consensus sur les questions stratégiques.