« 107 Mothers » : la chaleur maternelle dans la froideur carcérale

Il est de plus en plus difficile d’être une femme au sein de notre société. Cette tendance fait que les femmes doivent un jour  comprendre que le soin maternel puisse être un acte symbolisant la froideur carcérale.

soins à domicile

Les « 107 Mothers » se mobilisent pour dénoncer les violences faites aux femmes en prison. Ces dernières années, la présence des femmes en prison a augmenté significativement, et cela est principalement dû aux violences sexuelles et économiques qu’elles subissent. Les femmes en prison sont souvent traitées comme des chattes : elles ne reçoivent pas de soins médicaux adéquats, mangent de la nourriture pourrie et sont exposées à des risques multiples.

astuces et conseils pour soigner son bébé

La chaleur maternelle est un élément déterminant pour la survie d’un enfant en prison. Les femmes incarcérées sont les plus touchées, car elles ont tendance à produire beaucoup de chaleur. Cette chaleur peut nuire à leur santé physique, mentale et émotionnelle. Les 107 Mothers raconte comment elles ont changé après avoir reçu un soin femme durant leurs années de prison:
– La présence d’une femme qui leur parle gentiment a permis aux femmes de retrouver une relation interpersonnelle normale.
– Les femmes ont découvert qu’elles étaient capables de réfléchir rationnellement et de prendre des décisions sans l’aide des autres personnes.

Cet article pourrait vous intéresser :   Tenue professionnelle femme ronde

conseils pour les mamans qui doivent être au travail

La chaleur maternelle est un enjeu majeur pour les femmes incarcérées. Les études montrent que les femmes qui ont recours à des soins de chaleur corporels durant leur détention obtiennent des résultats significatifs en termes de réduction du risque d’hypertension, de dépression et de suicide. Cette Info-Sec vous explique comment faire appel aux « 107 Mothers » pour permettre à votre femme de se sentir bien dans la froideur carcérale.

conseils pour les mamans qui vont à la crèche

Les femmes en prison sont souvent sans abri, travaillant à la chaîne pendant des heures durant leur confinement. Ces conditions extrêmes ont une incidence notable sur la santé physique et mentale des femmes. Les 107 Mothers est une association qui lutte pour les droits de ces femmes. Parmi les campagnes qu’elle promeut, on trouve notamment le soin aux mères détenues. L’association distribue quotidiennement des bols d’eau chaude aux prisons du Québec.

astuces et conseils de survie maternels

107 Mothers
La chaleur maternelle est un élément clé du soin du corps féminin en prison. Les femmes qui n’ont pas accès à cette source de chaleur perdent rapidement du poids, de la force et du tonus musculaire. La gravité des problèmes psychiatriques liés à l’isolement, à la détresse et au manque de contact physiques augmentent avec le temps.
Ces dernières années, les États-Unis ont développé une réelle tendance à criminaliser les femmes enceintes et mères. Cette politique menace directement leurs droits sexuels, reproductifs et psychosociaux.

Cet article pourrait vous intéresser :   L'engouement végan

Un blog plutôt qu’une entreprise familiale

Les femmes qui ont été incarcérées ont souvent du mal à retrouver une alimentation et un mode de vie normaux après leur sortie. La chaleur maternelle est essentielle pour les bébés, mais celle-ci est rarement évitée dans les prisons. Les 107 Mothers a voulu montrer à quel point cette absence de chaleur peut être destructive pour les femmes et pour leurs enfants. L’ONG a donc contacté des mères incarcérées à travers le pays afin de leur proposer un soin spécifique : la chaleur maternelle dans la froideur carcérale.

La chaleur maternelle peut être une ressource essentielle pour les femmes incarcérées. Ces dernières ont souvent besoin de retrouver la chaleur corporelle et le contact humain, qui les aidera à rétablir un lien avec elles-mêmes et avec le monde extérieur. La chaleur maternelle est également un outil important pour préserver la santé des femmes enceintes et des bébés, car elle contribue à maintenir une température normale du corps et favorise l’accouchement sans complication.